Blob_

Un projet-recherche  

Equipe: Nicholas, Quentin

Date: juin. 2018

Proposition

 

Le concept blob_ part d'un constat simple : aujourd'hui, la nature en ville est domestiquée, peu valorisée, oubliée et sa biodiversité s’essouffle.

 

L’isolement des zones vertes et la pression exercée par les activités humaines sur celles-ci renforcent cet essoufflement. Pourtant, la nature remplit des fonctions diversifiées et importantes pour la vie citadine tels que la santé physique et mental des habitants, la lutte contre le réchauffement climatique, la qualité du territoire sur le plan écologique et économique et bien d'autres.​

Les professionnels de l'aménagement sont confrontés à de nombreux problèmes qui ralentissent leur réflexion sur la mise en place de corridors verts en milieu urbain. Un des points principaux de souffrance est celui lié à la donnée rendant compte de l'écologie d'un lieu*. Point essentiel quant à une meilleure compréhension et prise en compte de la biodiversité en urbanisme, celle-ci est pratiquement inexistante, inaccessible et silotée dans différentes bases de données.

Un autre problème réside dans le manque d'outils à disposition de ces professionnels, allant de l'aide à la récolte de données à l'aide à la modélisation de corridors écologiques. Il existe encore trop peu d'outils de collaboration pour gérer ces questions qui impliquent souvent un mille-feuille d'acteurs, de décideurs et d'échelles.​

Dans ce contexte, blob_ se définit comme un outil d'aide à la modélisation, open source et open data, permettant d'utiliser les informations sur l’écologie d’un lieu pour faire des projections de corridors naturels, via un algorithme bio-inspiré.

​​

Le logiciel blob_ contient un algorithme copiant les comportements de Physarum polycephalum. S’adaptant aux différentes caractéristiques de la ville (typologie, géologie, géographie...), le logiciel produit un réseau optimisé de corridors verts connectant les espaces verts à l’échelle de la ville.

* faune et flore présentes, occupation des sols, matrice des continuités écologiques, données liées à l'activité humaine, à la pollution...​

INTERFACES IMAGINÉES (UI)

Philosophie: Bio-inspiration

A la fois animal, végétal et champignon, le "blob" ou Physarum polycephalum a l'étrange particularité d'apprendre et de transmettre ses apprentissages.

 PHYSARUM POLYCEPHALUM 

Cet organisme, sans cerveau, est capable de créer des réseaux connectant les différentes sources de nourriture de son environnement pour survivre. Une expérience d'une équipe japonaise (Atsushi Tero et al., 2010) mettant en scène Physarum polycephalum a démontré ses capacités incroyables à créer et recréer des réseaux optimisés dans des environnements complexes. Dans une reconstitution miniature de la baie de Tokyo, le blob a été capable de reproduire voir optimiser le schéma du réseaux ferré japonais ayant été conceptualisé durant plus de 50 ans par des armadas d'ingénieurs.